SINGER, COMPOSER AND PROJECTS MANAGER

MINA AGOSSI

SINGER, COMPOSER AND PROJECTS MANAGER

photos, Crest Jazz, Archie Shepp, Tallin Opera House, Marseille, photo by F Dalla Pozza

MINA AGOSSI  was born in France in 1972.

She studied in many different countries, including Niger, Morocco, and France.

After graduating in theater, in 1990, Mina continued to travel, spending time in both the US and Spain, before returning to France in 1992.

Once back home Mina found herself singing the blues as a favour for a friend who was a saxophone player. The experience changed her life; so much so she immediately knew she was to become a professional singer.

1993 Mina settled in Brittany, where she started her professional career with a Swing & New Orleans jazz band.

Mina found herself interested in more modern jazz. She decided to compose her own music , with no harmonical instruments., “Voice & Bass” self produced recording was then born in 1997. The CD won the “Young Self-Produced Talents” from the French organisation FNAC. It gave her the chance to develop her skills through two special master classes, one in Boston with Sheela Jordan, and the other in France with Jeanne Lee.

After moving to Paris, Mina recorded in duo, with the drummer PHILIPPE COMBELLE, with whom she produced her secound album, “ALKEMI” in 2001. This album received a 5 Stars review in the classical music magazine “Diapason”, as well as special CD notice in Jazz magazine.

Since then Mina Agossi decided to base her trio on the bass and the drums only. Tours started all around the world especially in the US where she played at the ex; famous Sweet Basil venue, with the Spirit of Life Ensemble and his band leader Daoud David Williams, and started learning a lot with TED CURSON.

She regularly performed under her name, but also for other bands such as Adam Pieronscyk “Amos”, Mukta,..

Just after the attacks of September 11th of 2001, “E-ZPASS TO BROOKLYN” was recorded in Brooklyn in oct taht same year. This album mixed many different musical styles, from hip hop to jazz, blues, rock, … it became what would become her special trademark.

Then another CD appeared “CAROUSEL“ with the same trio.

In 2004 Mina Agossi signed with British jazz label CANDID RECORDS, and immediately made a massive impact with performances during that time, “ZABOUM!!” was released in May 2005. Earlier that year Mina won The ADAMI YOUNG TALENT AWARD and started to perform at the Vienne Jazz Festival, opening the show for the legendary OSCAR PETERSON. Another accomplishment was made with her interpretation of the fairy tale the “BEAUTY AND THE BEST” at the OPERA DE LYON that same year. In March 2006 Mina released  “WELL YOU NEEDN’t”, with Alex Hièle and drummer Ichiro Onoe, with her inimitable re-interpretation of the jazz Standards. 2007.

She then recorded at the Jazz standard in NY, her first live album “WHO WANTS LOVE?”.

The MAESTRO AHMAD JAMAL noticed her style and decided to be a manager for her in the USA, this was in 2008.

"SIMPLE THINGS" came out in 2008 with the fantastic MANOLO BADRENA the actual and fantastic Ahmad Jamal's  percussion player, name of the album was.

She’s then, has had her entrance at the Blue Note New York after that album.

But 2008 crisis appeared, Candid Records decided to stop the company, still Mina had a pretty big turn out, she joined NAIVE French label in 2009 and openened the band to new musicians and JUST LIKE A LADY was born with special guest ANDY NARELL on steel drums and PHIL REPTIL as well as ERIC JACOT on the Bass.

In 2012, RED EYES came out with the her Master ARCHIE SHEPP as a special guest.

Then the CD FRESH appeared in 2014, and right after that, her last opus for Benin, with URBAFRIKA released in 2017.

In 2017 AHMAD JAMAL invited Mina AGOSSI to sing translate, record and perform in France the song “MARSEILLE”, one of the songs of his album Marseille.

 

Shows: She’s performed, Blue Note New York, Palais des Congrès, Opéra de Marseille, Vienne Jazz Festival, Marciac with Ahmad Jamal, also at Jamboree Warsow jazz Fest, blue note NY, Montreux Jazz Fest, Vienne Jazz Fest, Wien Jazz Fest, Liban Jazz fest, Moscow jazz Fest, London jazz Fest, Chicago Fest, Tanglewood Fest, Dakota (Minneapolis), Kinshasa Cultural Center, Luanda Cultural Center, Miller Branch Jersey City, Opera of Lyon, Opera of Damascus, Riga Inese Galante, Pori Jazz Festival, many Theaters in Sarcelles, Suresnes, Trianon, Européen, Besançon Summer Fest, Cotonou, LLuanda, Novossibirsk, Irkoutsk, Valdivostoc, Bangui…. Gdansk, Berlin, Magdeburg, Pori Jazz Fest, Barcelona Jamboree, Ibiza Jazz Fest, Gerona Jazz Fest, New Delhi Jazz Fest, Mexico Jazz festival, …

 

 

CD: URBAFRIKA / Mina Agossi (2017- Jazz Family)

Fresh / Mina Agossi (2014- via propermusic)

Red Eyes / Mina Agossi (2012- Naïve)

Just Like a Lady / Mina Agossi (2010- Naïve)

Simple things? / Mina Agossi (2008- Candid Records)

Who want’s love / Mina Agossi (2007- Candid Records)

Well You Needn’t / Mina Agossi (2005- Candid Records)

Zaboum!! / Mina Agossi (2004- Candid Records)

Carrousel / Mina Agossi (2003- Cristal Records)

Ezpass / Mina Agossi (2001- Cristal Records)

Alkemi / Mina Agossi – Philippe Combelle (2000)

Voice & Bass / Mina Agossi (1997)

MINA AGOSSI est née en 1972 en France

Le parcours professionnel de Mina Agossi est tout sauf classique. Après avoir suivi une formation théâtrale, elle fait ses débuts dans un groupe de rock. Puis au hasard d’une rencontre, un saxophoniste lui propose de chanter quelques blues. Elle accepte et part en tournée avec celui-ci, en 1993, en Suède en France et chante même dans des prisons pour de lourds détenus.

En 1994 installée en Bretagne, elle commence sa carrière jazzistique avec un groupe local de swing, « GILLES, MINA ETC… », elle enregistre son tout premier disque Swing en 1993 « LES PANTALONS GRIS » mais très vite attirée par le jazz plus moderne, elle crée en 1995, avec Vincent Guérin à la contrebasse, les bases de ce qui deviendra son style et sort avec lui un premier album « VOICE & BASS » en autoproduction. Elle obtient le prix « JEUNES TALENTS AUTOPRODUITS DE LA FNAC ».

Elle s’installe alors à Paris où elle fait la connaissance du batteur PHILIPPE COMBELLE, batteur de Dizzy Gillespie en France ou de Jacques Brel, avec qui elle sort en 2001 son deuxième album « ALKEMI » qui obtient lui « 5 diapasons » dans diapason magazine, donnés par l’écrivain et critique Alain Gerbert, ainsi que la référence « disque d’émoi « chez jazz magazine. Encouragée par cette reconnaissance, elle se met à composer musiques et paroles.

Elle décide alors de créer un trio atypique qui innove et expérimente toutes sortes de choses. Mina Agossi a trouvé dans le jazz la musique qu’il lui fallait : exigeante et libre. Elle a trouvé dans ce trio des complices uniques, doués et insolites. La formule donne alors au public des albums inspirés par le hip hop, le jazz et l’actualité mondiale: « E-ZPASS TO BROOKLYN » enregistré dans le quartier du même nom juste, après les attentats du 11 septembre 2001 « CARROUSEL» sort lui en 2003.

En 2003, elle signe un contrat d’artiste de 5 ans avec le célèbre label anglais CANDID RECORDS, (qui a révélé entre autre Jamie Cullum, ), s’en suit en 2004 « ZABOUM !!! », puis en 2005 « Well you needn’t » qui obtient choc jazzman, révélation fip, 4 clefs télérama.

Pendant ce temps elle se produit beaucoup avec le légendaire saxophoniste ARCHIE SHEPP qui l’a remarqué et l’a fait tourner régulièrement.

En 2006 le Maestro AHMAD JAMAL, décide de signer Mina dans son agence de management pour une tournée USA.

En 2006, puis 2008 sortent “WHO WANTS LOVE ? ” puis “SIMPLE THINGS”, puis chez NAIVE; En 2010 “JUST LIKE A LADY" est créé puis en 2012 “RED EYES".

Elle décide de s’engager dans l’autoproduction avec une distribution anglaise à la chute du label NAIVE et entre chez PROPERMUSIC distribution en 2014 avec "FRESH"

En 2017 elle prend son grand virage africain et surtout Béninois avec un nouvel album à venir « UrbAfriKa ». On y trouve le batteur chanteur Béninois Jean Adagbenon, le légendaire Paco Séry comme special guest aux percussions et sanza, Eric Jacot à la contrebasse, Laurent Succab au « ka » guadeloupéen, et Arnaud Vilquin aux claviers…

En 2017 AHMAD JAMAL l’invite à traduire et enregistrer une magnifique ballade "MARSEILLE" pour son nouvel album, puis à tourner avec son combo en France.

 LE VOYAGE

La musique de Mina Agossi n’a pour tout ancrage que son imaginaire et pour seule escale le monde entier. Béninoise par son père, bretonne par sa mère, Mina Agossi est surtout une voyageuse qui va chercher l’inspiration où la mènent ses périples : aux Etats-Unis, en Espagne, en Russie, au Liban…

A chaque étape, des rencontres fortes, des émotions partagées, des expériences éclectiques, qui nourrissent son sens de l’improvisation et stimulent son imaginaire luent « Mina AGOSSI UNE VOIX NOMADE » par la chaîne Arte révèle quelques-uns de ces moments d’échanges et de complicités artistiques : Bien que fort occupée par les concerts qu’elle donne en Europe, en Afrique comme aux Etats-Unis avec son trio ,

Mina Agossi consacre encore du temps à d’autres projets comme ceux qu’elle a avec Archie Shepp qui la sollicite à chaque fois qu’il se produit en France ou à Londres. Nous les retrouverons ainsi dans divers festivals comme le London Jazz festival. A New York, Mina ne manque jamais de monter sur la scène du Sweet Basil avec le SPIRIT OF LIFE ENSEMBLE de New York, big-band plus que mythique mené de mains de maître par le percussionniste Daoud David Williams. Ce musicien remarquable est également un homme généreux : il a fondé à Jersey City une école de jazz, The Library. Les professeurs qui y enseignent font tous partie du Spirit of Life Ensemble. Les élèves répètent des standards pour le concert de fin d’année. Mina se prête au jeu et fait travailler les enfants avec sa façon si particulière d’interpréter les standards… Les élèves sont surpris et charmés… Plus tard, Daoud-David Williams explique à Mina le fonctionnement de l’école et les relations qui régissent le Spirit of Life Ensemble et The Library. Il évoque aussi son passé politique, son appartenance au Black Panthers Party… Au retour des Etats-Unis, Mina s’arrête à Londres pour un concert au club « Pizza on the park » ou au le très underground club the « Vibe », pour chanter... Mais d’où lui vient ce goût du voyage, de la découverte, du partage, cette énergie pour rencontrer, comprendre, échanger ? Mina : « De l'Afrique probablement... Et de tous ces voyages que j'ai effectués dans ma jeunesse ! Je suis une vraie boulimique de la vie et des rencontres » Retour au pays de ses origines: LE BENIN L’Afrique au cœur, le jazz dans la tête, tous les battements dans le corps, les prestations publiques de Mina Agossi révèlent ses capacités d'improvisatrice inspirée, emballant tant le public que les musiciens. « Mina Agossi une voix Nomade » de Jean Henri MEUNIER pour le documentaire Arte/Label Video fait sur elle en est un exemple parfait.

 

SHOWS

The Blue Note de NY, Tanglewood Classical festival ... (USA), Vincenza Jazz Festival , Mito Jazz festival Torino etc... (ITALY), Jamboree Barcelona, Ceuta Jazz Festival, Gran Canaria Jazz Festival, Ibiza Jazz Festival etc... (SPAIN), Jamboree Jazz festival Warsaw, Krakow ... (POLAND), Scotland Jazz Festival, London Jazz Festival, Ronnie Scott ... (UK), Berlin Jazz Festival, Magdebourg ... (GERMANY), French Cultural Centers of BENIN, SENEGAL, BUKINA FASO, ANGOLA, CONGO, SAO TOME & PRINCIPE, ... Hanoï (VIET NAM), Moscow, Samara, Nijni Novgorod, Novossibirsketc... (RUSSIA), Marciac, Paris festivals, Vienne, Crest, Bayonne, Colmar... (FRANCE), Montreux, Cully, Morges… (SWITZERLAND), Tokyo (JAPAN), Opéra de Damas, Alep (SYRIA), Tokyo (JAPAN), Port au Prince, les Cayes (HAITI), Rio (BRESIL) ...

 

AWARDS - de 2002 à nos jours

"HONORARY CITIZEN" de Bayonne Jersey city USA, par Joe Ryan adjoint au Sénateur du New Jersey. - ex MARRAINE de la « RUEE AU JAZZ » de Bayonne France, clefs de la ville remises par le Maire J. Grenet

ex MARRAINE de « CREST JAZZ FESTIVAL » par la Fondatrice du festival Mme Deronzier

« JAZZ AWARD » du centre Miller library Branch à Jersey city, par son directeur D.D.Williams.

« OUTSTANDING JAZZ PERFORMANCE AWARD » à New York dans le cadre de l’ IAJE (International Association for Jazz Education).

« CHEVALIER DE L’ORDRE NATIONAL DU MERITE » décorée en 2011 par le ministre de la culture Frédéric Mitterrand. Nommée 1 fois au « DJANGOS D’OR » Nommée 2 fois aux « VICTOIRES DU JAZZ » -

Prix FEMININ DES BENINOIS DE L’EXTERIEUR remis par Romain Da Costa (HCBE)

 

DISCOGRAPHIE

UrbAfrika/ Mina Agossi (2017-Mina Agossi / jazz family)

Fresh / Mina Agossi (2014- Mina Agossi)

Red Eyes / Mina Agossi (2012- Naïve) Just Like a Lady / Mina Agossi (2010- Naïve) Simple Things ? / Mina Agossi (2008- Candid Records)

Who want’s love / Mina Agossi (2007- Candid Records)

Well You Needn’t / Mina Agossi (2005- Candid Records)

Zaboum !! / Mina Agossi (2004- Candid Records) Carrousel / Mina Agossi (2003- Cristal Records)

Ezpass / Mina Agossi (2001- Cristal Records)

Alkemi / Mina Agossi – Philippe Combelle (2000)

Voice & Bass / Mina Agossi (1997)